sam 26 novembre 2022 | 20:30

GA-20 Dirty Deep Mojo Sapiens

Club
TARIFS hors frais de location
Préventes 15€ / 12€ avec la Carte Rodia
Gratuit avec le coupon de la Carte Av. Jeunes

GA-20

blues

La musique blues est vénérée pour son intemporalité. Le meilleur blues – quel que soit son âge – sonne aussi frais et viscéral aujourd’hui qu’il l’était lors de son premier enregistrement. Le guitariste Matt Stubbs, le guitariste/chanteur Pat Faherty et le batteur Tim Carman, qui forment le trio GA-20, le savent bien.
Depuis sa création en 2018, GA-20 s’est inspiré pour sa musique primitive et originale du blues, du R&B et du rock ‘n’ roll de la fin des années 1950 et du début des années 1960. Ils utilisent du matériel rare et vintage (y compris parfois le célèbre amplificateur Gibson GA-20 dont le groupe porte le nom), créant une musique puissamment brute et entraînante qui est à la fois traditionnelle et d’une modernité rafraîchissante.

Dirty Deep

heavy blues

Si le son s’est étoffé depuis le premier album où Victor régnait en seul maitre à bord sur son blues roots, Dirty Deep n’a pas perdu son identité sonore en chemin. Un Heavy-Blues caractéristique, entre grunge énervé et éléments blues respectueux des traditions. En 6 ans de ce trio, ils ont enchainé près de 400 concerts en France et partagé la scène avec des grands noms tels que Santana, Johnny Halliday, Rival Sons ou encore Jim Jones… Ils ont également écumé les salles européennes et remonté le Mississipi, de juke joints en club de rock.

Mojo Sapiens

mix blues / hip hop / funk

« The Blues is the roots, the rest is the fruits » – Willie Dixon (1915-1992)
C’est ce que les trois musiciens de Mojo Sapiens illustrent avec leur style à la croisée des âges. Composé de Eli Finberg alias M.E (Arti District, Freez), Cyprien Steck alias Leopard Da Vinci (The Fat Badgers) et Victor Sbrovazzo (Dirty Deep) ce trio original mélange les styles Blues, Electro-Funk et Hip Hop en un cocktail unique et explosif. Créé en 2019 avec une volonté paroissiale de prêcher l’éclectisme musical.
Attention, l’abus de cette musique est bon pour votre Mojo*.