sam 11 mars 2023 | 20:30

Guadal Tejaz Rank O

Club
TARIFS hors frais de location
Préventes 11€ / 8€ avec la Carte Rodia
Des places sont disponibles sur le Pass Culture

+ Conférence musicale : le Post punk et ses satellites à 18h30 au bar – entrée libre

Réapparu il y a une vingtaine d’années pour qualifier des formations aussi dissemblables qu’Interpol, The Killers ou LCD Soundsystem, le terme de post-punk s’est depuis durablement installé dans le paysage musical. Mais que recouvre-t-il exactement ? Les groupes qui revendiquent l’influence de Joy Division ou celle de The Cure ? Ceux qui se réclament du rock abrasif de Wire ? Et que dire des musiciens qui citent les américains de Devo, de Pere Ubu ou d’ESG comme inspirations premières ? Cette rencontre propose de retracer la trajectoire de cet after-punk tentaculaire, né au lendemain du concert légendaire livré par les Sex Pistols sur la scène du Winterland de San Francisco.

Guadal Tejaz

krautrock psyché

Féru de culture mésoaméricaine, le quatuor rennais a décanté son garage rock psychédélique pour ne garder sur un deuxième album à venir en 2022 qu’un puissant précipité krautrock au goût de mezcal. Lourd, intense, tranchant, traversé de larsens et de bourdons électriques, son post-punk aux effluves toxiques se débat dans une boue noise sombre, bilieuse et inquiétante. Au milieu de cette messe noire et crasseuse, ordonnée par le duo basse-batterie, émerge la voix violemment habitée du chanteur et
guitariste Morgan.

Le groupe nous dévoile sa recette du Chili Con Carnage pour 4 personnes :
• 500g de krautrock
• 200g de bruits
• un bon punk émincé
• 175g de fuzz pelée au naturel
• 66 c.a.c de sauce Guadal (muy picoso!)
Il suffit ensuite de faire revenir le tout dans beaucoup de gras, de saupoudrez de peyotl et c’est prêt !

Rank O

indie rock

Après le punk, après l’indie rock, après la synth pop, après le math rock, après les considérations arty, après les clivages pop et musiques savantes…Rank-O joue la musique d’après tout ça. “Après punk” mais pas “post punk” ? Il y a clairement de cela dans l’approche des Tourangeaux. Plutôt que chercher à recréer les moments forts du passé, le quatuor s’appuie sur les épaules de ses pères spirituels pour construire une voie qui lui est propre, tournée vers le futur de cette baleine blanche qu’on appelle “rock à guitares”.
Habité par une certaine science des structures complexes (probablement héritée des grandes avant-gardes des années 60 aux années 90), Rank-O cultive également un amour sincère pour les pop songs, les mélodies immédiates, tantôt insidieuses, tantôt jouissivement minimalistes. C’est cette dualité entre des composantes tordues et des jeux d’enfants qui donnent à la musique du groupe son caractère unique, cette impression de mille-feuille plein de surprises, toujours plongé dans un bain de jouvence ludique.